Avec la formidable avancée des outils internet et les incroyables possibilités que le monde actuel offre, tous les signes semblent au vert pour les entrepreneurs dans l’âme. En une phrase : « L’arrivée du moment tant attendu ! ».

Malgré tout, vous demeurez persuadé que la période n’est pas idéale ; La crise, la situation internationale incertaine, et blablabli et blablabla… Et voilà… la peur vient de pointer le bout de son nez dans votre esprit et vous empêche, une nouvelle fois, de poursuivre votre quête d’indépendance et de liberté.

Parmi les nombreuses excuses fabriquées par le « gremlin » qui mine votre motivation, les plus féroces sont souvent :

  • Je sais pas comment m’y prendre
  • Je n’ai pas assez d’argent pour me lancer
  • Je n’ai malheureusement pas le temps avec mon travail actuel
  • Je risque de ne pas y arriver…

Et finalement, on finit par se persuader que ces craintes vont se concrétiser et on abandonne le projet avec pour résultat : de la frustration, une vie loin de nos aspirations et une incapacité à donner vie à nos rêves.

Le but de cet article est de tordre le coup à certaines de ces croyances limitantes et de vous présenter les 6 bonnes raisons qui font que lancer votre business est une option tout à fait légitime et probablement moins difficile que vous le croyez.

1. La diversité rend heureux

Dans une de ses dernières interview pour le lancement de son livre, le psychologue Michel Lejoyeux (cela ne s’invente pas comme nom pour un spécialiste du traitement de la dépression) faisait référence à une étude qui a démontré que notre cerveau fonctionne mieux et secrète plus d’endorphine (l’hormone du bonheur) lorsque nous effectuons des tâches variées.

Un grand violoniste n’arrivant pas à maîtriser un morceau classique difficile, malgré sa virtuosité et son acharnement, s’est adressé à un ami spécialiste de l’étude du cerveau pour tenter de découvrir le pourquoi de cet échec. En effectuant un scanner de son activité cérébrale lorsqu’il travaillait sur cette pièce, ils ont constaté qu’il n’activait que très peu de ses neurones et donc était sous-performant…

Après avoir suivi les conseils de son ami en multipliant les activités non liées avec l’apprentissage de ce morceau, comme aller courir dans la nature, sortir avec des amis, effectuer des travaux dans sa maison, il est retourné à son morceau et il a atteint très rapidement son objectif.

Nous avons besoin de variété et fuyons la monotonie. Il n’y rien de très excitant à se lever tous les matins pour aller effectuer un job ennuyant assis à un bureau pendant 20, 30 ou 40 ans de votre vie.

Si vous lancez votre business et devenez votre propre patron, vous n’aurez pas le choix que de porter une multitude de casquettes. Imaginez que vous serez à la fois le directeur marketing, le vendeur, le manager, le designer, le comptable, l’analyste et cette liste n’est pas exhaustive. Vous apprendrez beaucoup, vous développerez de nombreuses nouvelles compétences et vous doperez votre profil et votre taux d’endorphine.

Vous avez dit variété…

2. Apprendre n’a jamais été aussi facile et accessible

C’est bien beau de faire de multiple choses et d’occuper tous le rôles mais je ne sais pas comment faire… me direz vous !

Internet est un outil fabuleux qui offre des possibilités quasi infinies. Aujourd’hui, nous avons accès à un volume impressionnant d’informations, de connaissances et de possibilités pour acquérir des nouvelles compétences. Et ceci, souvent gratuitement ou pour un prix marginal. Il existe des milliers de livres, de blogs et de cours qui peuvent vous permettre d’apprendre comment lancer et gérer votre entreprise. Profitez-en !

Il s’agit d’une opportunité unique dans l’histoire et il convient d’en profiter. La fameuse phrase qui débute par « je ne sais pas… » n’est-elle finalement pas uniquement une manière détournée de dire « je n’ose pas » ou une excuse à une certaine paresse ?

3. Votre job n’est pas aussi sûr que vous le croyez

Dans le chemin pour lancer son business, l’argument de la sécurité revient systématiquement sur la table. Eh oui ! Quitter un job régulier avec une fiche de salaire mensuelle pour vivre une aventure incertaine peut sembler une barrière insurmontable.

Mais, êtes-vous vraiment certain que votre emploi est sûr ? N’avez-vous jamais été licencié, sacrifié sur l’autel de la restructuration économique, mis sur une voie de garage ou remplacé par un soit disant plus jeune, un plus diplômé ou un moins cher que vous ?

Avec l’entrepreneurship, le jeu est complètement différent. Votre assurance, c’est que vous êtes le boss, le capitaine à la barre. Vous décidez et concrétisez vos projets. Vous êtes maître de votre destin et personne ne viendra vous mettre à la porte !

Croyez-moi, si vous goûtez à l’indépendance et que vous avez la fibre de l’entrepreneur, vous ne voudrez plus jamais travailler pour quelqu’un d’autre.

4. On peut lancer son affaire avec peu de moyens

Le monde a changé et c’est très bien ainsi ! Aujourd’hui et grâce aux technologies de l’information comme les smartphones, le web ou les réseaux sociaux, il est possible de lancer son business avec très peu d’argent. On peut toucher des cibles de clientèle comme seules les multinationales pouvaient le faire jusqu’ici.

En fonction de votre domaine d’activité et de votre forme juridique, l’investissement de base peut se limiter à quelques frais administratifs, un petit budget pour créer l’identité graphique, un site internet basique (dans certains cas « fait maison » avec un CMS comme WordPress) et un peu de matériel (souvent déjà propriété du créateur d’entreprise).

Si vous voulez approfondir cette question, je vous conseille de lire le livre de Chris Guillebeau «100 Euro pour lancer son business» qui vous donnera des pistes supplémentaires.

5. Gérer votre temps et retrouver une vie

Avez-vous déjà eu le sentiment que votre vie vous échappe, de ne pas disposez d’assez de temps pour faire les choses qui comptent pour vous ou pour profiter des personnes qui comptent le plus pour vous ?

Notre vie est rythmée par un rituel pour lequel je pense que nous ne sommes pas fait. Se lever à 5 heures, avaler un petit déjeuner au plus vite, sauter dans sa voiture, affronter le trafic toujours plus dense pour arriver et s’asseoir à son bureau jusqu’à midi, y retourner après un lunch salvateur jusqu’à 17h00, avant de rouler à nouveau jusqu’à la maison pour finalement dîner avant une soirée télé bien méritée…

Je vais être parfaitement honnête avec vous et je ne suis pas en train de dire que vous travaillerez moins si vous lancez votre business. Il n’est pas rare d’y passer 40-50 heures par semaine mais la différence, c’est que vous serez libre de planifier votre vie!

Vous pourrez organiser vos journées, vos semaines ou vos tâches comme vous le souhaitez selon vos envies et vos besoins. Vous direz « au revoir » à la monotonie et la vie répétitive que vous avez vécue !

6. Générer plus d’argent que dans votre vie d’employé

Un jour, un entrepreneur (qui restera anonyme) m’a dit qu’il n’a jamais vu un employé devenir riche. Je dois avouer que si on fait abstraction de quelques CEO et autres capitaines d’industrie, il a probablement raison.

Diverses études ont montré que c’est d’ailleurs une des principales raisons qui pousse certaines personnes vers l’entrepreneuriat. Loin de moi l’idée de dire que l’argent fait le bonheur, par contre, le manque de moyens peut être une forte source de stress et de frustration.

On cherche tous l’indépendance financière même si cette notion est relative. Sans jugement de valeur, qu’il s’agisse de construire une véritable fortune, de pouvoir prendre sa retraite avant 50 ans, de faire un maximum de voyages, de vivre sans dette ni leasing, de ne plus compter chaque franc à la fin du mois ou de gagner assez pour vivre simplement en donnant un sens à sa vie, la création d’entreprise vous permettra d’atteindre vos objectifs.

Cela peut prendre du temps est le chemin et parfois difficile. Toutefois, et si vous êtes suffisament motivé, cela finira par arriver !

Le génie c’est 1% d’inspiration et 99% de transpiration – T. Edison

Et comme pour le temps de travail, l’entrepreneur est aux commandes et les limites sont celles qu’il s’impose. Pas besoin de négocier une augmentation ou d’attendre la retraite pour vivre la vie dont vous rêvez.

Comme disent les américains «the sky is the limit».

Mais toute cette aventure commence toujours par une idée à la base de son futur business. Où puis-je trouver une idée pour ma future entreprise, quels sont les facteurs qui font qu’une idée est bonne ou comment faire le choix entre plusieurs pistes potentielles ?

Autant de questions passionnantes que je vous propose de traiter prochainement dans un nouvel article.

Nous utilisons des cookies afin d'améliorer l’utilisation et les fonctionnalités de notre site internet starterland.com. En poursuivant votre navigation sur notre site vous acceptez notre politique en matière de cookies.

Paramètres de Confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons des cookies pour vous offrir une meilleure expérience sur le site.

Nous suivons les informations de trafic d'utilisateurs (informations anonymes) pour améliorer notre site Web.

Decline all Services
Accept all Services

Pin It on Pinterest

Share This