Utiliser le Design Thinking pour votre business - Starterland
2660
post-template-default,single,single-post,postid-2660,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive

Utiliser le Design Thinking pour votre business

Le design est beaucoup plus important qu’on le croit et c’est d’autant plus vrai pour un entrepreneur. Un bon design peut apporter une différence significative à votre business. Découvrez comment et pourquoi dans ce nouvel article.

design thinking

Le design thinking et votre business

Lorsqu’on pense au design, on se limite trop souvent à la partie création graphique et visuelle. En fait, l’implication et l’importance de cette discipline est beaucoup plus large qu’il n’y paraît pour le business.

De nos jours, nous sommes habitués à être exposer à des choses bien réalisées au niveau du look et nous sommes particulièrement exigeants en matière de design.

Il n’est aujourd’hui simplement plus possible de pouvoir assumer un mauvais design et ceci quel que soit le métier qu’on exerce.

Gardez à l’esprit qu’un mauvais design =

  • Amateur
  • Ne donne pas confiance
  • De mauvaise qualité
  • Inefficacité
  • Pas bien fini

 

Vous êtes d’accord qu’il y a mieux comme approche si on souhaite avoir du succès avec son entreprise…

On peut toutefois encore aller beaucoup plus loin et apprendre du mode de pensée/du fonctionnement des designers.

Le design est un état d’esprit, une manière d’appréhender la vie avec un regard spécifique.

Dans les phases de recherche et de prototypage, il permet de générer des nouvelles idées de produits et de découvrir les besoins/préférences des clients.

Le design thinking aide à transformer ces idées en des solutions innovantes qui vont ensuite nous permettre de développer des avantages concurrentiels sur nos marchés.

On peut aussi utiliser l’approche design pour améliorer vos processus internes ou renforcer votre marketing.

Finalement, c’est bien tous les secteurs de votre enteprise qui peuvent en bénéficier et c’est une manière de donner un véritable «coup de boost» à votre petite entreprise. Découvrez comment dans la suite de notre guide…

 

Le design au service de votre performance

design et efficacité

De nombreuses études ont montré l’apport d’une approche design sur la performance globale des entreprises. Ne pas l’intégrer à nos stratégies serait donc une erreur de taille !

D’un point de vue purement commercial, le design peut permettre :

  • D’augmenter les ventes pour vos produits/services
  • D’améliorer votre positionnement concurrentiel sur votre marché
  • D’augmenter la fidélité de vos clients
  • De renforcer l’identité de votre entreprise
  • De créer des nouveaux produits/services innovants
  • De développer le degré de satisfaction de vos clients

 

Avec une approche qualitative au niveau du design, on peut donner une raison aux clients de préférer votre offre de celle de la concurrence et donc de se différencier de manière efficace.

Un beau produit, avec un beau packaging et une belle communication autour : c’est bien entendu beaucoup plus attirant pour le consommateur !

Le design permet également de faire augmenter la perception de la valeur délivrée. Les clients sont souvent prêts à payer plus cher pour des produits qui leur offrent une meilleure ergonomie, des fonctionnalités additionnelles et une meilleure esthétique…

 

Le design et l’efficience

design performance

Avoir l’esprit design, ce n’est pas uniquement se soucier de la présentation en surface. C’est également aller en profondeur et améliorer la manière de mener votre business.

On parle ici de développer l’efficience au niveau de processus, de la structure des coûts ou encore de la qualité délivrée.

Il faut s’imprégner du «design thinking» !

Dans ce sens, j’aime particulièrement cette définition du designer :

«A designer is someone who can create things more appealing than someone else with the same resources, the same tools, and the same timeframe.»

 

Comment utiliser le design dans son business

Lorsqu’on parle de design et d’état d’esprit, il faut aller beaucoup plus loin que de se soucier de l’apparence générale de ses produits, des éléments graphiques de son site web, de son packaging ou de ses «outils» marketing.

C’est une approche complète, totale et à 360° par rapport à son business.

Voici quelques éléments à avoir en ligne de mire :

  • Le design produit, y compris l’ergonomie
  • Le processus de développement des produits/services
  • Le processus de prototypage des produits/services
  • Le design graphique – dans tous les éléments externes et internes
  • Le design du packaging des produits/services
  • L’interface du site internet
  • Les posts de la communication digitale (réseaux sociaux)
  • L’aménagement des points de vente ou des bureaux
  • La présence à des foires professsionnelles ou dans divers événements

 

Un bon point de départ consiste généralement à mener un audit préliminaire au niveau du design pour son entreprise.

Il faut être particulièrement attentif au branding, au Corporate Identity et de son respect, au développement des produits/services, aux modes de communication avec les clients, …

A partir de là, on peut déterminer des axes d’amélioration et envisager les plus-values potentielles de «l’injection» du design spirit.

 

Intégrer le design dans la stratégie business

stratégie design

Comme nous l’avons vu, le design mérite une attention plus grande que la majorité des entrepreneurs lui donne malheureusement…

Trop souvent, on s’y intéresse uniquement tout à la fin du processus de création d’entreprise telle une couche de laque passée sur une carroserie déjà lustrée.

C’est trop tard ! La stratégie est déjà posée et les budgets sont arrêtés et les grandes décisions entérinées…

Les entrepreneurs à succès ont compris depuis longtemps qu’il faut inclure le design directement dans la phase de création stratégique. C’est le meilleur moyen d’atteindre des résultats extraordinaires et de maximiser l’expérience des clients.

Et la bonne nouvelle est que pour «penser» design, il n’est pas nécessaire d’avoir fait une prestigieuse école d’art ou de maîtriser les logiciels Adobe sur le bout des doigts J

Faire du «design stratégique», c’est explorer de nouvelles voies pour répondre pleinement aux besoins de la clientèle et être prêt à innover dans ce sens. L’ouverture d’esprit et le refus du status quo sont les clés de cette approche.

Dans ce sens, il est capital d’abandonner toute envie de nostalgie et embrasser le changement comme une source de progrès permanent pour son business.

 

Gagner des nouveaux clients et des nouveaux marchés

Le design peut se révéler un outil particulièrement efficace pour acquérir/conserver des clients et pour entrer dans un nouveau marché.

Une approche de type «design thinking» permet de rendre son business «responsive», grâce à ses méthodes et ses techniques basées sur l’agilité.

Dans ce sens, on peut utiliser des outils hérités du design comme les recherches utilisateurs et les prototypes pour mieux identifier les attentes/besoins des cibles de clientèle qui ne sont pas encore satisfait(e)s.

On peut ensuite créer ou adapter son offre en conséquence, combler des manques sur le marché et se différencier de la concurrence !

Gagner des nouveaux clients c’est très bien, mais il est également capital de savoir conserver et fidéliser ceux qu’on a déjà…

Sur ce point également, le design apporte des solutions particulièrement intéressantes.

Qu’on choisisse de revoir un produit/service ou de réaliser un « restyling» de notre site internet, on agit directement sur le potentiel de fidélisation en maintenant l’intérêt et l’attention de la clientèle.

N’oubliez jamais que les goûts et les besoins des clients évoluent, changent et s’adaptent.

Penser «design» en pratiquant des tests utilisateurs en conditions réelles, mener une veille continue sur les trends et travailler sur de multiples prototypes en constante évolution des produits/services permet de garantir le succès de son business dans la durée.

C’est le meilleur moyen de rester en contact avec son marché !

 

Le processus du Design Thinking

processus design

Selon la d.school de l’université de Standford, le design thinking se concrétise sous la forme de 5 étapes qui s’enchaînent logiquement mais qui ne doivent pas être prises comme un processus linéaire…

On peut et on doit faire de nombreuses boucles à l’intérieur de celui-ci repassant du protoype à la phase de détection des besoins.

L’idée est de promouvoir l’agilité, l’adaptabilité et la créativité à la manière d’un designer qui planche sur un projet visuel pour un de ses clients (le chemin est souvent tortueux et surtout pas en ligne droite vers l’objectif J).

 

Phase 1. L’empathie

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de l’importance de l’empathie dans le métier de l’entrepreneur dans un article précédent.

On retrouve cette notion capitale à la base d’une démarche de design thinking.

Cette étape consiste à aller directement au contact des utilisateurs/clients de manière à comprendre pleinement leurs motivations/attentes/comportements. Il s’agit d’une phase d’étude en profondeur où on vise à voir le monde comme la cible concernée…

On cherche à établir ce que les personnes font (DO), pensent (THINK), ressentent (FEEL) et disent (SAY).

 

Phase 2. La définition

L’objectif de cette 2ème étape est de mettre en place un bon point de vue à la lumière des éléments de la phase empathique :

  • Cadrer le problème
  • Définir des sources d’inspiration pour le développement
  • Mettre en place un processus d’évaluation de la pertinence des idées
  • Etablir une liste des « comment pourrait-on… ? »

 

Phase 3. Génération des idées

Cette étape vise à générer un maximum d’idées. On peut bien entendu utiliser de nombreuses techniques et outils d’idéation.

On est ici au cœur de la phase créative durant laquelle le cerveau gauche à tendance à fumer 🙂

 

Phase 4. Le prototypage

Étape clé du design thinking, le prototypage permet d’explorer les idées retenues, de réaliser des tests de faisabilité, d’inspirer des nouvelles versions de produits/services et de valider les options.

Qu’il s’agisse de véritables prototypes de produits ou de business models, on effectue plusieurs itérations jusqu’à obtenir un résultat optimal pour les clients et l’entreprise.

 

Phase 5. Les tests finaux

Pour terminer, cette étape permet d’affiner les solutions et d’obtenir un retour des futurs utilisateurs des produits/services.

 

Conclusion

J’espère vous avoir convaincu que développer un «regard de designer» au travers duquel analyser votre business peut avoir un impact global sur le succès de votre entreprise.

Bien plus qu’une question purement esthétique et de graphisme, nous avons beaucoup à apprendre d’une approche basée sur le «design thinking» pour doper l’innovation au sein de nos petites entreprises.

Alors à vos post-its ! Recouvrez les murs de votre bureau de papier flipchart, lancez-vous dans des croquis et n’hésitez pas à prototyper comme un furieux créatif.

Votre business et vos résultats vous diront merci !

#BeADesigner

No Comments

Post A Comment